Communiqué

Le jeudi 1er juin 2017                                       

Nous venons par la présente , au nom du groupe de Cerny Autrement, réagir en découvrant l’article paru dans le républicain de ce jour.

Lors du conseil municipal du mardi 23 mai 2017, nous avons appris la réception d’une lettre de menaces par Mme Chambaret. Nous avons immédiatement fait une declaration pour apporter notre soutien et condamner cette pratique inadmissible.

Nous affirmons avec force que l'opposition municipale comme tous les opposants identifiés au projet du PLU n'ont rien à voir avec les menaces de mort dont aurait été victime Mme la Maire. Nous partageons l'émotion de Mme Chambaret devant  ces pratiques condamnables qui tombent sous le coup de la loi...

Pour autant, le contenu de l'article  du journal le Républicain de cette semaine, ainsi que les propos du maire qui y sont relatés procèdent d'un amalgame honteux qui laisse à penser que les opposants municipaux pourraient avoir un quelconque rapport avec un individu ou un groupe de criminels.

Nous sommes, de ce fait, légitiment amener à penser « A qui profite le crime ? » Les Cernois sont informés du travail sérieux entrepris par « Cerny Autrement » et leurs élus d'opposition qui oeuvrent pour un véritable projet alternatif à l'aménagement et à l'avenir de notre commune. Nous mettons au défi Mme la maire de mettre en défaut une seule des informations diffusées par Cerny Autrement.

A de multiples occasions, les Cernois ont montré leur colère devant la nocivité et les erreurs colossales du futur Plan Local d'urbanisme concocté par la maire et son équipe majoritaire. Rien ne nous fera renoncer  à notre engagement démocratique au service de la population.  S'il est juste de s'indigner devant une menace de mort, actes inacceptables moralement et pénalement, les allégations  qui amènent à penser que c’est l'opposition municipale qui crée un climat permissif  à cela est vraiment immoral !!

La rédaction en chef du journal se grandirait si elle permettait à « Cerny Autrement » de s'exprimer avec un droit de réponse et Mme la Maire  devrait se désolidariser de l'article de ce journaliste !! Par ailleurs nous regrettons que le journaliste du Républicain n’ait pas daigné répondre à l’invitation de venir assister à la réunion publique organisée avec l’association Cerny Environnement qui, elle, comptait plus de 130 participants

 

Les élus de l’opposition du groupe « Cerny Autrement »