Les élus majoritaires Cernois démontrent encore une fois leur absence d’ouverture et leur arrogance.

Depuis près d’un an, nous demandons que le Conseil Municipal se saisisse du dossier des nouvelles nuisances aériennes initiées par Mme Kosciusko-Morizet….

Grâce à notre insistance, le lancement d’un groupe de travail, sur ce sujet, enfin annoncé pour le 13 octobre dernier, Mrs Hermant et Berthelot (conseillers municipaux de Cerny Autrement) s’y sont rendirent, accompagnés d’un des membres de Cerny Autrement ayant travaillé plus spécifiquement sur ce sujet notamment en rencontrant des personnels de la direction générale de l’aviation civile, des pilotes, …

Mr Launay, adjoint, visiblement décidé à prendre la direction de ce groupe, pourquoi ?, fit remarquer que la présence de cet habitant n’était pas prévue par lui…et qu’il consentait seulement à lui laisser un temps de parole avant le début de la séance…

Notre collègue au vu de ce chaleureux accueil, préféra alors se retirer en soulignant qu’il intervenait uniquement en tant que conseiller bénévole de François Hermant et avait parcouru 150 kms ce jour là pour venir participer à ce qu’il croyait faire consensus : La recherche d’améliorations puis de solutions à ce problème.

Il n’a d’ailleurs rien manqué semble-t-il puisque Gérard Launay expliqua par la suite qu’il n’imaginait travailler qu’avec des «  citoyens cooptés »…autrement dit sans risque de contradiction…. Et que la suite de la soirée fut pour le moins surréaliste …

Extraits :

  • « De nombreux Cernois ne ressentent pas de gêne sur ce sujet … »
  • « Je ne vois pas en quoi les patrimoines cernois pourrait être dévalués par cette situation »
  • « Je ne vois pas en quoi les risques de pollution pourraient être accrus … »

Ce cernois n’aurait peut être effectivement pas trouvé ça drôle…. Comme vous, il est venu chercher le calme et l’air pur à Cerny !

Nous exigeons de notre maire qu’elle agisse fermement en organisant une réunion avec les communes concernées, les partenaires (associations, le parc naturel du Gâtinais, …) afin de faire un point objectif de la situation et de définir des actions communes.