Lors du dernier conseil municipal, le 18 octobre, la maire et sa majorité ont décidé de céder trois parcelles municipales qui jouxtent la caserne des pompiers !

Bien que les conseillers municipaux ne soient en rien préalablement informés, le promoteur Novalys est déjà sur le coup et est intéressé par l’acquisition de ces parcelles pour 500 000 € ! Celui ci précise qu'il lui faut 2950 m2 de plancher minimum pour y construire des logements sociaux. Si vous faîtes un rapide calcul, cela ne correspond pas au 25 logements annoncés dans le PLU mais plutôt un minimum de 60 logements !

Autre point : le prix de 500 000 € pour 5 878 m2 de terrain dont 3500 m2 constructibles, Chacun comprend donc que le m2 constructible à Cerny vaut donc nettement moins de 140 € lorsqu’il est propriété communale !

Or si vous cherchez à acquérir un terrain à titre individuel vous remarquerez que le marché se situe environ à 350€ le m2 ! La municipalité est donc en train de brader les propriétés communales.

Nous avons bien évidemment soulevé tous les problèmes et demandé à voir l’ébauche du projet. Réponse : il n’y a pas de projet.

Ce promoteur indique pourtant sur son site :  « Les démarches rigoureuses effectuées par nos équipes de professionnels lors de la sélection du site permettent de réaliser les études de capacité fiables en quelques semaines. Ainsi, chaque projet est présenté à la collectivité territoriale concernée en vue d'une validation, permettant ainsi de positionner clairement et rapidement tous les acteurs du programme immobilier, et notamment, le vendeur du terrain. »

Devant nos interrogations et protestations devant de telles erreurs, il nous fut, entre autres, répondu qu'il s’agissait de vendre rapidement ... Nous sommes scandalisés par de telles méthodes, présenter en une seule soirée un projet de cette importance, le faire voter à la hussarde est très inquiétant. Pas une seule question des élus de l’équipe majoritaire, concentrer sur cette zone 120 logements sociaux ne pose aucun problème.

A quand une démarche proactive de cette équipe sur les projets immobiliers ? D’autres méthodes, d’autres solutions existent ! Non Mme la Maire, le patrimoine de Cerny n’est pas en solde !

 Conseil municipal du 18 octobre ; cession des parcelles

Offre d'achat de NOVALYS

Site du promotteur et projet à venir de l'entreprise NOVALYS sur la commune de BAULNE:https://www.sas-novalys.fr/realisation/17.0014-baulne-91-baulne-corbeil

 medium baulne 116963

Photo extraite du site :https://www.sas-novalys.fr/realisation/17.0014-baulne-91-baulne-corbeil  à titre d'information

Voici la réponse reçue de Gérard Launay, adjoint à la non communication, à notre demande d'afficher, sur le panneau lumineux, la réunion d'information sur le Plan Local d'Urbanisme organisée par Cerny Autrement et l'association Cerny Environnement :

"Bonjour

Non, la liste des messages du panneau est déjà très chargée.

Salutations"

Cela reflète encore une fois le mépris de cette équipe envers les Cernois !

 

 

 

 

Nous avons re-proposé la création d'une commission embauche lors du conseil municipal du 9 septembre 2014 en présentant un projet de fonctionnement :

Commission recrutement – embauche

Objectifs :

-      Respecter le principe républicain d'égalité de tous les citoyens à l’accès aux emplois publics. (cf. article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 repris dans le préambule de la constitution de la VèmeRépublique du 4 octobre 1958).

-      Vérifier que le recrutement se fasse en fonction du profil, type de poste.

-      Assurer une transparence totale au niveau des recrutements que ce soit pour des postes en vacation, saisonnier ou permanent.

-      Vérifier les conditions de publicités des différents emplois afin de permettre à tous les Cernois qui le souhaitent de pouvoir postuler.

Déclaration lue le jeudi 1er février éà&! lors du conseil municipal :

Madame la Maire,

Mesdames et Messieurs les Conseillers majoritaires

Nous vous  avions demandé à faire paraître dans  le dernier bulletin municipal   notre déclaration du conseil municipal du 21 décembre 2017. Vous avez refusez a deux reprises qu'il en fût ainsi et vous avez rédigé la raison suivante  en guise d'information, de justification auprès de nos concitoyens ,  voilà votre première réponse , je vous cite :

« Le groupe Cerny Autrement a proposé pour sa tribune le texte de la motion qu’il a lu au conseil municipal du 21 décembre.

Ce texte n’est pas conforme au réglement interieur du conseil municipal ( Article 22 relatif au bulletin d’information générale ) sur deux points :

- la motion contient 860 mots pour 400 maximum prévus au réglement,

- la motion met en cause sans ambiguïté un élu cernois et un administré cernois.

C’est pourquoi, la commission communication et les responsables de la publication et de la rédaction ont décidé de ne pas insérer ce texte.

Cette motion est jointe au procés verbal du 21 décembre disponible en mairie. »

Devant une décision aussi injuste et une méthode de communication déplorable, nous vous avons adressé  un nouvel article plus resserré et de la même manière vous avez refusé sa parution .  Il est scandaleux que les élus municipaux du groupe Cerny Autrement

 soient ainsi  baillonnés !!

Vous écrivez donc en lieu et place de l'espace qui doit nous être réservé  le communiqué suivant :

Le groupe Cerny Autrement a proposé pour sa tribune un texte extrait de la motion qu’il a lu au conseil municipal du 21 décembre.

Ce texte n’est pas conforme au réglement interieur du conseil municipal ( Article 22 relatif au bulletin d’information générale ) sur deux points :

- il contient plus de 400 mots maximum prévus au réglement,

- il met en cause sans ambiguïté un administré cernois.

C’est pourquoi, la commission communication et les responsables de la

publication et de la rédaction ont décidé de ne pas insérer ce texte.

Cette motion est jointe au procés verbal du 21 décembre disponible en mairie.

Votre méthode disciplinaire devient hors la loi, je vous rappelle que la loi, pas vos petites combines dans l'entre soi , je parle des lois de la République Madame la Maire, vous oblige a faire paraître une tribune de l'opposition dans le bulletin municipal !

Ce journal n'est pas le vôtre, il est celui du conseil municipal ! Aux frais des contribuables, et évidemment aux frais de  près de 50% d'entre eux qui n'ont pas voté pour vous et votre équipe Mme La Maire !   Sachez que nous sommes responsables de nos propos et des 429 mots qu'il y avait dans notre article, ce n'est pas a vous d'en juger ne vous en déplaise !

De plus, vous aviez, Madame la Maire, lors de la présentation du nouveau règlement conseil municipal du 4 octobre 2017, dit que nous n'étions pas au mot près ! Nous avions d’ailleurs souligné que la plupart de nos articles faisait plus de 400 mots et nous étions convenu de garder l’espace d’une ½ page.  Vous vous moquez de qui ?  Quel est ce plaisir  à jouer les censeurs avec votre approbation !!

(Nous vous demandons de nous fournir ce règlement )

Concernant le point 2,  je vais droit au but : est-ce que M. Delemme, votre mari madame la maire a été embauché comme agent recenseur ?

Oui ou non ?

Notre article ne met pas en cause un Cernois, aucune attaque, ni insulte personnelle, nos propos mettent en cause l’embauche de votre mari, Monsieur Delemme ( son nom n’était d’ailleurs pas cité), c’est bien l’équipe majoritaire qui est en cause et la façon dont elle conduit son mandat et c’est notre rôle de le dénoncer. C’est effectivement légal mais pas moral, d’ailleurs pourquoi nous empêcher de l’évoquer ?

Mettre en place une commission « embauche » permettrait un travail en toute transparence et vous éviterait ces écueils.

Nous vous demandons donc de mettre dans le prochain Cerny Infos notre article avec un message précisant votre erreur.

La 2ème raison qui nous amène à faire cette déclaration c’est une convocation une nouvelle fois, dans un temps irraisonnablement court qui ne nous permet pas de préparer sereinement ce conseil. De plus vous persistez en 2018 à préparer le budget à huit clos sans travail en commission et sans les Cernois.

C'est pourquoi, en signe de réprobation sur le fond comme sur la forme,  en signe de contestation quant aux décisions iniques dont sommes victimes   nous quittons sur le champ la séance du conseil municipal ! "

Déclaration de Cerny Autrement lors du conseil municipal du 21.12.17

Madame la Maire,

Mesdames et Messieurs les Conseillers majoritaires.

Depuis le début de cette nouvelle mandature, nous déplorons l’état d’esprit qui caractérise les Conseils municipaux ainsi que les méthodes utilisées qui ne permettent pas un débat constructif.

Trop souvent, nous nous trouvons face à l’absence totale d’écoute ou de prise en compte de tout autre point de vue que le votre à cela s’ajoutent en permanence les remarques suffisantes voire méprisantes de certains élus de votre équipe sans qu’il soient rappelés à l’ordre, illustrées par la célèbre «  Je sais que ce n’était pas votre question, mais je réponds ce que je veux ….. » saillie on ne peut plus démocratique du doyen de cette assemblée.

Comment pouvez-vous expliquer, Mesdames et Messieurs les conseillers majoritaires, que depuis plus de 3 ans, votre équipe pourtant diverse, ait voté toutes les délibérations sans un seul vote contre ? Vous comprendrez donc aisément la nécessité d’une opposition pour au moins laisser s’exprimer d’autres positions. La pensée unique en 2017 dans notre commune nous paraît très inquiétante !

Vous n’avez aucune considération non plus envers les Cernois qui se déplacent pour assister au conseil municipal : rien n’est mis en place pour faciliter la compréhension des délibérations. Des moyens existent ! Nous sommes à mi-mandat, si ce n’est pas délibéré, il est temps d’agir.

Enfin, nous déplorons une volonté permanente de ne pas nous permettre d’informer correctement les Cernois :

-                En inscrivant nos désaccords dans le registre des attaques personnelles afin en fait de ne pas y répondre sur le fond

-                En nous imposant des règles infondées au niveau de notre communication dans Cerny Info. Délai d’envoi de notre tribune incohérent et, depuis le mois d’octobre dernier, volonté de limiter à 400 mots, au mot près, l’espace que la loi nous réserve refus de diffuser des informations sur le site internet municipal et sur le panneau d’affichage lumineux…

Quelle est votre but ? Empêcher que la population soit précisément informée des nombreux dysfonctionnements que nous constatons dans notre commune ? Nier l’expression de tout autre point de vue de vue que le votre ? Entraver l’expression de votre opposition ?

La parution récente d’un document polémique sur papier glacé une nouvelle fois destiné à discréditer l’opinion de ceux qui considèrent que le PLU discrètement voté pendant les congés d’été n’est qu’une porte ouverte au saccage de notre village aura eu raison de notre bonne volonté et de la tolérance dont nous avons fait preuve jusqu’ici. Nous demandons d’ailleurs une réponse à nos questions : qui a rédigé ce document ? Quel coût pour la commune ? Trouvez vous normal que ce Conseil ne soit pas préalablement informé, que la Commission communication ne soit pas consultée... ?

Dans ces conditions, notre groupe élu avec faut-il encore le rappeler plus de 45% des suffrages à donc décider :

  • Ne participera plus à la commission communication tant que les objectifs et les méthodes ne sont pas revus. Nous ne cautionnerons pas vos dérives !
  • Ne prendra pas au vote des délibérations lorsque les délais raisonnables ( 8 jours ouvrables à minima) ne sont pas appliqués pour l’instruction des dossiers
  • Ne prendra pas au vote pour les délibérations sur des projets qui auraient du être abordées dans la commission concernée mais ne le furent pas.
  • Exige une nouvelle fois d’être informé des événements se passant dans la commune : par exemple la venue de Madame la sous-préfète à Cerny

Par ailleurs et pour terminer : Chacun sait que durant quelques semaines des femmes et des hommes accrédités par le Maire vont se rendre dans tous les foyers de notre commune, afin de procéder à un recensement : c'est la loi . Pour ces embauches, il s'agit bien entendu de choisir  parmi les candidatures adressées en mairie des cernois ,  femmes et  hommes de confiance,  en privilégiant nous l’espérons les candidatures de concitoyens sans emploi, de jeunes étudiants, d'hommes et de femmes pour lesquels une rentrée financière, même modeste, va représenter beaucoup !  

Alors que dire du recrutement de votre compagnon, Madame la Maire, pour cette mission ? Il ne s’agit pas bien sûr de douter de sa probité, mais pour cette tâche dont le caractère investigateur inquiète toujours nos concitoyens, est-il le mieux placé ? Nous comprenons ceux qui y voient un œil inquisiteur de votre part !

De plus, à l'heure ou la moralisation de la vie politique et publique vient de demander aux parlementaires de ne plus embaucher un membre de leur famille, voilà une bien curieuse situation à Cerny, propre à heurter les exigences morales aujourd'hui.... Il n'est pas encore trop tard pour y remédier. Nous vous rappelons à cette occasion notre demande de création d’une Commission embauche.

Cerny avec plus de 3500 habitants et ce chiffre est appelé à croitre, doit faire évoluer ses pratiques, aller véritablement vers une démocratie plus transparente et participative : engagement que vous aviez pris avec l’agenda 22 au moment des élections ! Nous attendons donc un signe fort de votre part avec l’organisation d’une réunion publique sur les orientations budgétaires, préalable au vote en Conseil Municipal

 

Retrouvez ici le rapport du commissaire enqueteur:

 

Rapport et conclusions du commissaire enqueteur

 

 

 

L'équipe majoritaire décide de faire voter le Plu tant contesté pendant les congés d'été !

Encore un déni de démocratie !

Nous appelons tous les Cernois disponibles samedi 22 juillet à 9h à venir en mairie.

 

Je vous remercie de bien vouloir honorer de votre présence la prochaine séance du Conseil Municipal qui aura lieu le :

SAMEDI 22 JUILLET 2017

A 9h00

EN MAIRIE

 

L’ordre du jour est le suivant :

Décisions du Maire

Urbanisme

1-      Approbation de la modification du périmètre de Monument historique

2-      Approbation du Plan Local d’Urbanisme

3-      Droit de préemption urbain – modification suite à l’élaboration du PLU

Finance :

La commission ad  hoc va t'elle être impliquée pour le budget 2017 ? Nous vous rappelons l'obligation d'un débat sur les orientations budgétaires. C’est une exigence démocratique, nous rappelons notre demande d’avoir un débat public et une présentation adaptée.

Comme nous l'avons déjà demandé, les barèmes de tarification des services périscolaires sont seront-ils réajustés afin de correspondre au mieux à la réalité des familles. C’est à dire un quotient familial adapté qui permettra de diminuer les factures d’un nombre important de familles, ou qui permettra à des familles d’utiliser les services inaccessible financièrement actuellement.

Urbanisme :

Comme tout le monde a pu le constater dans le dernier CI, un permis de construire à été accordé tacitement semble-t-il du à des lenteurs à la CCVE. il est surprenant d'avoir un maire, vice présidente à la ccve qui n'arrive pas à résoudre ce problème. Que comptez-vous faire pour éviter que cela se reproduise ? Pour rappel un maire peux accepter ou refuser un permis de construire si c'est justifié.

JEUDI 17 NOVEMBRE 2016

A 20H30

EN MAIRIE

 

L’ordre du jour est le suivant :

Décisions du Maire

Finances
1  -  BP 2016 : Décision modificative n°2
2  - Indemnité de conseil à la trésorière
3  - Subventions exceptionnelles de fonctionnement
Administration générale
4 - Personnel communal : Modification du tableau des effectifs
Urbanisme
5  - Autorisation d'urbanisme : Démolition du bâtiment situé sur la parcelle cadastrée section AO n°870

6  - Autorisation d'urbanisme : Démolition du bâtiment situé sur les parcelles cadastrées section F

n° 279 et 298

7  - Autorisation d'urbanisme : Démolition du bâtiment situé sur la parcelle cadastrée section AN n° 85
Environnement
8  - SIARCE Rapports annuels 2015 sur le prix et la qualité des services publics d'assainissement et d'eau potable
9  - SIARCE Modification de son périmètre
Intercommunalité
10 - CCVE : Signature de la convention du service commun « commande publique »
11 - CCVE : Rapport d'activité 2015
12 - CCVE : Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d'élimination des déchets ménagers et assimilés de la CCVE année 2015