Les élus majoritaires Cernois démontrent encore une fois leur absence d’ouverture et leur arrogance.

Depuis près d’un an, nous demandons que le Conseil Municipal se saisisse du dossier des nouvelles nuisances aériennes initiées par Mme Kosciusko-Morizet….

Grâce à notre insistance, le lancement d’un groupe de travail, sur ce sujet, enfin annoncé pour le 13 octobre dernier, Mrs Hermant et Berthelot (conseillers municipaux de Cerny Autrement) s’y sont rendirent, accompagnés d’un des membres de Cerny Autrement ayant travaillé plus spécifiquement sur ce sujet notamment en rencontrant des personnels de la direction générale de l’aviation civile, des pilotes, …

Mr Launay, adjoint, visiblement décidé à prendre la direction de ce groupe, pourquoi ?, fit remarquer que la présence de cet habitant n’était pas prévue par lui…et qu’il consentait seulement à lui laisser un temps de parole avant le début de la séance…

Notre collègue au vu de ce chaleureux accueil, préféra alors se retirer en soulignant qu’il intervenait uniquement en tant que conseiller bénévole de François Hermant et avait parcouru 150 kms ce jour là pour venir participer à ce qu’il croyait faire consensus : La recherche d’améliorations puis de solutions à ce problème.

Il n’a d’ailleurs rien manqué semble-t-il puisque Gérard Launay expliqua par la suite qu’il n’imaginait travailler qu’avec des «  citoyens cooptés »…autrement dit sans risque de contradiction…. Et que la suite de la soirée fut pour le moins surréaliste …

Extraits :

  • « De nombreux Cernois ne ressentent pas de gêne sur ce sujet … »
  • « Je ne vois pas en quoi les patrimoines cernois pourrait être dévalués par cette situation »
  • « Je ne vois pas en quoi les risques de pollution pourraient être accrus … »

Ce cernois n’aurait peut être effectivement pas trouvé ça drôle…. Comme vous, il est venu chercher le calme et l’air pur à Cerny !

Nous exigeons de notre maire qu’elle agisse fermement en organisant une réunion avec les communes concernées, les partenaires (associations, le parc naturel du Gâtinais, …) afin de faire un point objectif de la situation et de définir des actions communes.

Les élections régionales viennent d’avoir lieu et les résultats à Cerny sont à l’image de ceux de la France : un premier tour marqué par l’abstention et un haut score du FN arrivé en tête du scrutin, un second tour où Droite, Gauche et FN attirent chacune environ un tiers des électeurs. Nul ne peut nier la colère, l’exaspération, les peurs, la désespérance qui se sont exprimés lors de ce vote en amplifiant ce qui s’était déjà manifesté dans les précédents scrutins. Cerny n’y échappe pas.

Oui, la société française est bien en crise, depuis des décennies maintenant, et jusqu’ici les politiques mises en œuvre n’ont pas apporté de réponses aux problèmes des français : chômage de masse, baisse du pouvoir d’achat, inégalités sociales, recul des services publics, problèmes récurrents des transports en Ile de France, difficulté de se loger, dégradation de la qualité de vie, vivre-ensemble remis en cause par les replis sur soi et les divisions...On en finirait pas d’égrener tout ce qui sape en profondeur le pacte républicain pour le vider peu à peu de sa substance : Où sont la liberté, l’égalité, la fraternité quand huit millions de français vivent sous le seuil de pauvreté pour ne prendre que cet exemple !

Faire de la politique autrement, c’est d’abord répondre à ces aspirations au changement : Comment utiliser l’argent autrement pour créer des emplois ? Comment dynamiser une transition écologique et sociale qui nous fasse produire et consommer différemment ? Comment lutter contre les inégalités sociales qui sont le premier facteur de division de la société ? Comment, où créer les centaines de milliers de logement de qualité à loyer modéré qui manquent aujourd’hui en favorisant la mixité ? Comment lutter contre l’échec scolaire (130000 jeunes sortent chaque année de l’école sans aucun diplôme !) ?...Bref, comment mettre enfin les besoins humains au cœur d’un projet politique commun  !

Alors oui, il faut faire de la politique autrement pour changer la politique, créer de nouvelles formes de participation citoyenne, rejeter la délégation de pouvoir, valoriser l’intervention des associations, des habitants, des jeunes, des forces vives de la nation pour que la politique soit enfin l’affaire de tous au service de tous. Ce combat pour une démocratie rénovée commence maintenant. Cerny Autrement souhaite modestement, ensemble et avec vous, contribuer à ce projet, dans notre commune et au-delà.